6 minutes de lecture

Digitalisation comptable

Cabinets d’expertise comptable et transformation digitale : un alliage qui vaut de l’or

par Yooz le 10.02.2022

ng-1

La digitalisation de la fonctions comptable et de la fonction finance est un enjeu de taille pour toutes les organisations. Cette transformation, qui consiste à intégrer les technologies et le numérique dans les processus, les produits et les services, a obligé quasiment toutes les entreprises à se remettre en question ou, a minima, à s’adapter au contexte. Y compris les cabinets d’expertise comptable.

 

La digitalisation des organisations, une conjoncture indéniable

 

Lors du 76ème congrès de l’ordre des experts-comptables, qui s’est déroulé en 2021, l’un des ateliers portait un titre qui résume bien la problématique : « Le numérique n’est plus une option ». Un constat partagé par les analystes du cabinets Xerfi qui, dans une étude publiée fin 2021 [1] , estiment que la transformation des cabinets d’expertise-comptable et d’audit « devient indispensable face à un environnement de plus en plus concurrentiel, marqué par une réglementation mouvante et où la digitalisation des services n’est plus une option. » La transformation digitale fait ainsi partie des six enjeux stratégiques des cabinets d’expertise-comptable (avec l’adaptation aux évolutions réglementaires, à la concurrence, attirer les talents, valoriser les prestations de conseil et devenir des facilitateurs d’affaires).

 

La transformation digitale des cabinets d’expertise-comptable revêt deux aspects : d’une part, la transformation interne, pour s’adapter aux évolutions économiques, technologiques et culturelles, à forte composante numérique. D’autre part, un positionnement des cabinets comme levier essentiel d’accompagnement des entreprises et de leurs directeurs et décideurs financiers dans leur propre transformation numérique. Jean Saphores, vice-président du Conseil supérieur de l’Ordre des Experts-Comptables, en charge du secteur « avenir numérique de la profession » résume l’enjeu [2] : « Nous devons maîtriser l’ensemble des outils qui permettront à l’expert-comptable d’être au centre des flux numériques de l’entreprise. »

 

Je teste Yooz gratuitement

 

Structurer sa transition digitale, un moyen simple d'atteindre son objectif? 

 

Pour atteindre cet objectif ambitieux, les cabinets doivent mener et maîtriser au moins quatre chantiers majeurs, si possible de manière simultanée.

 

Définir la stratégie


Réussir la transformation digitale de sa comptabilité suppose de savoir où l’on va. Comme n’importe quelle entreprise, l’aspect stratégique est essentiel pour maximiser l’efficacité et la performance opérationnelle, ainsi que s’adapter aux stratégies des concurrents. Il s’agit donc, entre autres, de réaliser un audit des points forts et faibles, de définir les budgets, de poser jalons de transformation et de hiérarchiser les priorités…


Cette étape est cruciale dans la mesure où les « menaces concurrentielles s’accentuent en particulier avec l’essor des offres dématérialisées des cabinets d’expertise comptable 100 % en ligne. La compétition se précise aussi avec les legalTech et les néobanques qui se positionnent toujours plus franchement dans les services comptables afin d’imposer leurs solutions « couteau suisse » auprès des petites entreprises », précisent les experts du cabinet Xerfi.

 

S’équiper des meilleures solutions logicielles 

 

A l’heure où quasiment tous les flux de gestion des documents sont déjà ou vont être, à terme, dématérialisés (factures, échanges bancaires, téléprocédures…) surtout avec la généralisation de la facturation électronique, entre 2023 et 2025, les cabinets d’expertise-comptable se doivent d’être équipés de solutions à l’état de l’art, en particulier pour le traitement des factures dématérialisées. Grâce aux offres en mode SaaS et au cloud, dont les atouts sont bien connus [3], en particulier pour la facturation électronique, les cabinets d’expertise-comptable ont accès à toutes les solutions pour digitaliser à 100 % leurs activités. Avec l’avantage de transformer les Capex (investissements) en Opex (dépenses de fonctionnement) et de gagner du temps pour les tâches quotidiennes !

 

Par exemple, disposer d’une plateforme pour collecter et traiter automatiquement la totalité des documents clients est incontournable, d’autant qu’elle permet d’améliorer considérablement l’expérience et la satisfaction des clients et de proposer de nouveaux services. Rappelons que, en 2020, 71 % des entreprises françaises étaient équipées d’une solution de GED (Gestion Electronique de Documents), et 19 % envisageaient de s’équiper à court terme, selon une étude Nuxeo-Archimag [4]. Le défi, pour les cabinets d’expertise-comptable, est d’adapter les processus internes et l’organisation, grâce aux avantages de la dématérialisation et de l’automatisation, comme l’ont déjà fait de nombreux DAF.

 

Valoriser les compétences des collaborateurs 

 

Les cabinets sont souvent en situation de sous-effectifs [5] et il reste difficile d’attirer les meilleurs professionnels. D’autant que des inquiétudes demeurent sur l’avenir de la fonction : l’Institut Sapiens pronostique l’extinction du métier de comptable entre les années 2041 et 2056 [6]. « Les jeunes étant actuellement en formation de comptable ne pourront exercer ce métier toute leur vie, et seront obligés de se réorienter et donc suivre une nouvelle formation au cours de leur carrière », souligne l’étude.  Ce n’est évidemment pas une fatalité, car le numérique constitue un levier pour la montée en compétences des collaborateurs des cabinets d’expertise-comptable, avec trois avantages : fidéliser les équipes existantes, valoriser les missions et attirer de nouveaux talents.

 

Capitaliser sur les données

 

« Les données constituent le nouvel or noir du XXIème siècle », affirme-t-on souvent [7]. Et elles ne manquent pas dans les cabinets d’expertise-comptable, qu’elles soient fiscales, sociales, comptables ou extra-financières ! Avec la transformation digitale, l’expert-comptable devient ainsi un agrégateur et un intégrateur de données pour créer de la valeur au service de ses clients.

 

Les opportunités ne manquent pas pour imaginer de nouvelles missions, avec l’intelligence artificielle, l’analyse prédictive, la Data Visualisation, la RPA (Robotic Process Automation), les tableaux de bord dynamiques, l’analytique, la Blockchain… « Dans un environnement dématérialisé et piloté par les données, le rôle des experts-comptables et des commissaires aux comptes est manifestement renforcé dans un objectif de suivi / contrôle « en temps réel » des données et des processus existants », résument les experts du groupe de travail Data du Lab50 [8], entité créée conjointement par la compagnie régionale des commissaires aux comptes de Paris et l’ordre des experts-comptables de Paris Ile-de-France. 

 

Avec une stratégie pertinente, des solutions logicielles performantes, de bonnes compétences et un réservoir quasi-inépuisable de données, les cabinets d’expertise comptable avancent dans la bonne direction et disposent, pour créer de la valeur, d’un alliage qui vaut de l’or !

 

 

Vous souhaitez découvrir quel visage aura la profession demain,

loin des idées reçues ? 

Je visionne le replay : quel visage aura la profession demain

 

 

[1] Les mutations des cabinets d’expertise-comptable et d’audit à l’horizon 2023, Xerfi Precepta, novembre 2021.

[2] SIC, magazine de l’ordre des Experts-Comptables, n° 404, mai 2021.

[3] « Logiciel comptable cloud, pourquoi l’utiliser ? » https://www.getyooz.com/fr/blog/logiciel-comptable-cloud

[4] GED, intelligence artificielle et données : où en sont les organisations ? Nuxeo, Archimag. www.nuxeo.com/fr/resources/ged-intelligence-artificielle

[5] « Cabinets d’expertise comptable : les très bonnes marges 2021 », Xerfi. www.xerficanal.com/economie/emission/Philippe-Gattet-Cabinets-d-expertise-comptable-les-tres-bonnes-marges-2021_3750274.html

[6] L’impact de la révolution digitale sur l’emploi, top 5 des métiers en voie de disparition, Institut Sapiens. www.institutsapiens.fr/wp-content/uploads/2018/08/Note-impact-digital-sur-lemploi.pdf

[7] Voir par exemple : « The world’s most valuable resource is no longer oil, but data », The Economist, 6 mai 2017. /www.economist.com/leaders/2017/05/06/the-worlds-most-valuable-resource-is-no-longer-oil-but-data. www.economist.com/weeklyedition/2017-05-06

[8] Accompagnement à l’automatisation des processus du client par la dématérialisation et la fiabilisation des données, fiche mission, Le Lab50. https://www.lelab50.fr/?ddownload=13562

RC_Image_LB_Uberisation_2

Je lis

Faut-il avoir peur de l'ubérisation de l'expertise comptable ?